©Maya Perez


THÉÂTRE CORPOREL   ARTS PLASTIQUES   LANGUE DES SIGNES FRANCAISE 
Portraits d'enfances
avec la compagnie Le Compost
Ce projet artistique propose un espace d'expression et de réflexion sur le thème de l'enfance, le refus de grandir et l'aptitude à cultiver une part d'imaginaire à tout âge.

En partenariat avec l'IEM de Villepatour, 

le Centre de Réadaptation Professionnelle de Coubert,

Automne 2020

Grandir, une étape obligatoire dans la vie de tous qui peut être difficile, d'autant plus quand on ne veut pas devenir adulte. La compagnie Le Compost propose de revenir en enfance et de questionner les différences entre le monde des adultes et celui des enfants avec le projet « Portraits d'enfances ».

Pour mener à bien « Portraits d'enfances », la compagnie Le Compost convie des élèves de l'IEM de Villepatour et des adultes du Centre de Réadaptation de Coubert à échanger sur la notion de l'enfance. Cet échange sera gestuel, écrit et poétique. Il mêlera le monde des entendants à celui des malentendants, il invitera à communiquer sans parler, que ce soit par la Langue des Signes Française ou le théâtre corporel.

Le projet s'appuiera sur le travail fournit lors de la résidence du Compost au Vaisseau en juillet et octobre 2020 pour Le syndrome de Pan, spectacle en cours de création adapté du texte de Claudine Galéa Après grand c'est comment ?. Il reposera sur un échange permanent entre les groupes et sera mis en place à travers trois temps forts : la création de cartes postales visuelles basées sur le personnage de Lily, l'écriture de souvenirs d'enfance avec une réflexion sur les ressemblances et différences entre l'écriture et le langage corporel, puis une réécriture des textes sous la forme d'haïku qui seront par la suite signés en Langue des Signes Française.

LIENS

Site de la compagnie Le Compot

Page facebook

Site de l'établissement scolaire

À propos de l'APIP

MENTIONS

Un projet artistique de la compagnie Le Compost, en partenariat avec l’IEM de Villepatour, le Centre de Réadaptation Professionnelle de Coubert.

Ce projet est coordonné par le Vaisseau - fabrique artistique au Centre de Réadaptation de Coubert.

Avec le soutien du département de Seine-et-Marne dans le cadre du dispositif "résidence action". 

ARTS PLASTIQUES 

Interprétation plastique et visuelle de l'enfance

avec les élèves de primaire de l'Unité d'Enseignement du premier degré

À l'IEM de Villepatour

Pour débuter le projet « Portraits d'enfance », les élèves de primaire de l'Unité d'Enseignement du premier degré de Villepatour sont invités à découvrir le spectacle Le syndrome de Pan avec le personnage de Lily. Accompagnés des artistes, ils vont élaborer des portraits chinois et partir à la découverte du monotype.

La première partie de cet atelier est basée sur le principe du cadavre exquis afin de décrire et d'inventer un personnage. Ceci donne naissance à un puzzle représentant différents portraits chinois d'enfants !

Une fois les portraits dessinés, les élèves élaborent des cartes postales visuelles et illustrées de leurs portraits. Elles seront envoyées au groupe d'adultes de l'APIP du Centre de Réadaptation Professionnelle de Coubert.

 

THÉÂTRE CORPOREL 

Théâtre corporel et écriture de textes sur l'enfance

avec les adultes de l'APIP (Aide et Préparation à l'Insertion Professionnelle)

Au Centre de Réadaptation Professionnel de Coubert

Le projet se poursuit avec la réception des cartes. À partir des portraits visuels, les participants sont conviés à se remémorer leurs propres souvenirs d'enfance ! 

Pour les aider à les faire resurgir de leur mémoire, les artistes mettent en place un jeu d'improvisation théâtrale et invitent les adultes de l'APIP à signer en Langue des Signes Françaises ce qui leur vient en tête. Une fois les souvenirs remémorés, ils sont mis à plat sur papier. 

Ensemble, ils réfléchissent à des solutions pour faire passer le souvenir de la Langue des Signes Française à l'écrit sans le trahir. Les participants comparent les ressemblances et différences entre le langage corporel et l'écriture. 

À l'issue de cet atelier, les adultes sont amenés, à leur tour, à apposer au dos de chaque carte postale leurs souvenirs individuels. Ces cartes sont ensuite envoyées aux collégiens du collège de Villepatour.

 

LANGUE DES SIGNES FRANCAISE 

Création d'un haïku signé et filmé

avec les collégiens du collège de Villepatour

À l'IEM de Villepatour

Les collégiens de Villepatour ferment le processus de création de « Portraits d'enfances » en réceptionnant aussi bien les portraits du premier atelier que les souvenirs du second groupe.

Chaque participant choisit un portrait et un souvenir qu'il tente d'assembler et de représenter par la création d'un haïku, court poème japonais. Ceci donne alors naissance à plusieurs poèmes qui sont traduits en Langue des Signes Françaises et filmés !

Par ce travail d'appropriation corporelle du haïku, les collégiens interprètent un texte et le traduisent sous une nouvelle forme qui n'est ni écrite, ni orale, tout en cherchant à ne pas traduire son sens premier.

Portraits d'enfances #2 - Black Panthère

Dans le cadre du dispositif 100% EAC, à l'école Jules Ferry de Fère-en-Tardenois.

Réalisation d'haïku en langue des signes par la classe de CM2.

Conception Compagnie Le Compost en lien avec le spectacle Le Syndrome de Pan (Adaptation d'Après Grand C'est Comment ? de Claudine Galea)

Le Vaisseau - fabrique artistique

Au Centre de Réadaptation de Coubert 

D96 - route de Liverdy 

77170 Coubert 

Tél : 06 30 94 58 30

Mobile : 07 68 10 99 91

  • Facebook - White Circle
  • Vimeo - Cercle blanc
  • Instagram - Cercle blanc

© 2016 by Levaisseaufabrique