VisuelBI_©NASA_JPL-Caltech_Frederic Ferrer.jpg

© Frédéric Ferrer

THÉÂTRE  
Vertical Détour - Frédéric Ferrer
Avec le spectacle Borderline(s) Investigation #2

 

Ou des solutions bien pratiques aux problèmes posés.
Création 2022
En résidence du 31 octobre au 8 novembre 2022
  • Avant-première > Mardi 8 novembre 2022 à 19h au Centre de Réadaptation de Coubert
     Au Théâtre/Agora
     GRATUIT
     RESERVATION CONSEILLÉE ICI

Un chantier de recherche dirigé par Frédéric Ferrer avec Karina Beuthe Orr, Clarice Boyriven, Guarani Feitosa et Hélène Schwartz

 

Borderline(s) Investigation #2 est le titre du nouveau rapport public du Groupe de Recherche et d’Action en Limitologie (GRAL).

 

Dans ce rapport, de nombreux sujets très intéressants qui mettent en récit le devenir de l’espèce humaine sur Terre (et pas que) seront abordés simultanément.
Il y sera question notamment de quelques limites et frontières, très originales et très singulières, que nous analyserons avec beaucoup d’application.
Il y sera aussi question de climat et de Mélissa et de ses épinards, car on s’intéressera à la possibilité de vie martienne, et dans ce cadre les épinards de Mélissa nous seront très précieux.
Il y sera question encore de l’équation de Kaya, ainsi que des « machines à influencer » de James Tilly Matthews, le grand visionnaire qui identifia dans son propre corps les limites du vivant et les impasses du monde.
Et il y sera question enfin de solutions à tous les problèmes posés ! Parce qu’un monde sans solutions possibles ce n’est vraiment pas possible.

Borderline(s) investigations est le nom d’un cycle artistique de questionnement des frontières et limites du monde.

En ces temps où les pressions anthropiques sur les milieux naturels, les écosystèmes, la biodiversité mettent gravement en jeu les grands équilibres de la planète et le devenir du monde, et où tout ce qui vit donc est soumis à des contraintes et dominations de toutes sortes et de plus en plus puissantes, la question des frontières et des limites (de la Terre, de la vie, de l’humanité, de la modification, du supportable) est devenue l’un des enjeux les plus prégnants de notre civilisation.

Les Borderline(s) investigations visent à identifier ces limites et à les analyser afin d’en comprendre le fonctionnement et les dynamiques à l’oeuvre. Ce qui est bien pratique tant nous atteignons aujourd’hui des limites de toutes parts.

LIENS

Site de la compagnie Vertical Détour

Page facebook

ÉQUIPE

Ecriture et mise en scène : Frédéric Ferrer
Dramaturgie et recherches : Clarice Boyriven
Avec Karina Beuthe Orr, Clarice Boyriven, Guarani Feitosa, Frédéric Ferrer, Hélène Schwartz

Régie générale et construction : Paco Galan
Dispositif son et vidéo : Vivian Demard et Laurent Fontaine Czaczkes
Assistanat à la mise en scène : Linda Souakria
Prise de vue : Militza Gorbatchevsky
Costumes : Anne Buguet
Accessoire - Scénographie : Margaux Folléa

PRODUCTION

Production : Vertical Détour
Coproduction : La Villette, Paris dans le cadre d’Initiatives d’artistes, Théâtre Nouvelle Génération Centre Dramatique National de Lyon (69), La Comète-Scène nationale de Châlons-en-Champagne (51), Le Moulin du Roc Scène nationale de Niort (79), La Halle aux Grains Scène nationale de Blois (41), Théâtre Durance Scène conventionnée d’intérêt national art et création (04), Le Gallia Théâtre Cinéma Scène conventionnée d’intérêt national Art et Création de Saintes (17), Points communs - Nouvelle scène nationale Cergy-Pontoise/Val d’Oise – Cergy (95)

La compagnie Vertical Détour est conventionnée par la Région Île-de-France et la Direction Régionale des Affaires Culturelles d'Île-de-France - Ministère de la Culture et de la Communication. Elle est en résidence au Centre de Réadaptation de Coubert - établissement de l'UGECAM Île-de-France.

Borderlines_invest_HD01_20x30©mathilde-delahaye.jpg

© Mathilde Delahaye

Sur la compagnie Vertical Détour

Fondée en 2001 par le metteur en scène Frédéric Ferrer, la compagnie Vertical Détour crée des spectacles à partir de sources documentaires, d’enquêtes de terrain, de collaboration avec des laboratoires de recherche scientifique et de rencontres avec les connaisseurs et praticiens des territoires investis et des questions étudiées.

Dans sa démarche, et semblable au géographe, qui fut longtemps considéré comme le spécialiste de rien, Frédéric Ferrer aime davantage les frontières que le cœur des disciplines. Non pas la synthèse mais le frottement. L’espace devient dans ses spectacles le lieu des possibles.