Le Vaisseau - fabrique artistique

Au Centre de Réadaptation de Coubert 

D96 - route de Liverdy 

77170 Coubert 

Tél : 09 52 47 40 04

Mobile : 07 68 10 99 91

  • Facebook - White Circle
  • Vimeo - Cercle blanc
  • Instagram - Cercle blanc

© 2016 by Levaisseaufabrique


CONFÉRENCE THÉÂTRALE    HUMOUR 
Tournée de l'Atlas de l'Anthropocène
par la Cie Vertical Détour - de et avec Frédéric Ferrer

Samedi 07 septembre - De la morue à La Ferme de Lumigny-Nesles-Ormeaux, La Fabrique Végétale

Mardi 10 septembre : Les Vikings et les satellites à Féricy 

Vendredi 20 septembre : Les déterritorialisations du vecteur à Saint-Ouen-en-Brie 

Samedi 19 octobre : A la recherche des canards perdus à Champeaux 

Samedi 09 novembre : Pôle Nord à l'Ecossi'Yourte de Chevry Cossigny

Mercredi 20 novembre : WOW ! à Coubert

Retrouvez le détail de chaque spectacle ICI et les modalités d'inscriptions dans l'Agenda du Vaisseau.

Le Vaisseau, fabrique artistique dirigée par la compagnie Vertical Détour au Centre de Réadaptation de Coubert, sort de ses murs et organise 6 soirées autour des bouleversements climatiques en partenariat avec 6 lieux seine-et-marnais. Chaque soirée, un spectacle de théâtre suivi d’un moment d’échange convivial avec la compagnie et ses hôtes !

Sous la forme de conférences théâtralisées, Frédéric Ferrer, metteur en scène et comédien de la compagnie Vertical Détour, cartographie les bouleversements du monde en posant une question centrale et décalée, souvent sans réponse. A partir de recherches scientifiques et documentées, il décortique avec humour les problématiques soulevées par la morue, les canards en plastique ou encore les vikings.

 

Tous les spectacle sont gratuits et ouvert à tous , conseillés dès 11 ans

Durée de chaque spectacle : environ 1h

Toutes les représentations seront suivies d'un moment d'échange convivial avec le public et les hôtes de la soirée. 

Sur la compagnie Vertical Détour

Fondée en 2001 par le metteur en scène Frédéric Ferrer, la compagnie Vertical Détour crée des spectacles à partir de sources documentaires, d’enquêtes de terrain, de collaboration avec des laboratoires de recherche scientifique et de rencontres avec les connaisseurs et praticiens des territoires investis et des questions étudiées.

Dans sa démarche, et semblable au géographe, qui fut longtemps considéré comme le spécialiste de rien, Frédéric Ferrer aime davantage les frontières que le cœur des disciplines. Non pas la synthèse mais le frottement. L’espace devient dans ses spectacles le lieu des possibles.

 

© Vertical Détour

LIENS

Site de la compagnie
 

Sur l'Atlas de l'anthropocène

MENTIONS

 

Cette proposition reçoit le soutien de la DRAC Île-de-France dans le cadre du dispositif "Itinérance et convivialité".

La tournée est organisée en partenariat avec : 

La Ville de Champeaux, la Ville de Féricy, le Centre de Réadaptation de Coubert, La Ferme de Lumigny - La Fabrique végétale, L'association Ecossi'yourte, La Ville de Saint-Ouen-en-Brie.  

Les spectacles de l'Atlas de l'anthropocène

 

DE LA MORUE - cartographie 6

Et des questions vraiment très intéressantes qu’elle pose pour la compréhension de tout un tas de

choses du monde d’aujourd’hui

(Pêche, prédation, sexe, amnésie et pouvoirs en occident)

Après avoir façonné pendant plus de 5 siècles les paysages et la vie des êtres humains et fondé le libéralisme, la morue a disparu, victime de son succès.  Et maintenant les humains l’attendent… Une morue peut-elle revenir ? 

Samedi 07 septembre - 21h

>> RÉSERVER 

LES VIKINGS ET LES SATELLITES - cartographie 2
Conférence sur l’importance de la glace dans la compréhension du monde (climato-sceptiques,

réchauffistes et Groenland)

 Mille ans après leurs premières migrations, les Vikings continuent de semer la pagaille dans le monde. Leur  « expérience » du changement climatique et leur héritage sont aujourd’hui l’objet d’interprétations qui divisent la communauté scientifique. Les satellites peuvent-ils nous aider à comprendre la bataille qui se joue ? Que nous disent-ils de la calotte glaciaire ? de la banquise ? du Groenland ?

Mardi 10 septembre - 20h30

>> RÉSERVER 

LES DÉTERRITORIALISATIONS DU VECTEUR - cartographie 3

Le moustique-tigre, les aires d’autoroute, la dengue et le chikungunya (contribution à une géographie des épidémies)

Le vecteur c’est Aedes albopictus, alias le moustique-tigre. On l’appelle tigre ce moustique, parce qu’il est rayé, et c’est un vecteur ce tigre, parce qu’il transmet des virus. Originaire

d’Asie, il se répand aujourd’hui sur tous les continents et présente un danger important pour la santé de plusieurs millions d’êtres humains. Comment l’humanité peut-elle se protéger d’Albo? Quelles sont les solutions pour l’arrêter?

Comment lui échapper?

Vendredi 20 septembre - 20h30

>> RÉSERVER 

À LA RECHERCHE DES CANARDS PERDUS - cartographie 1
Conférence sur une expérience scientifique pour mesurer la vitesse du réchauffement climatique dans l’Arctique

En septembre 2008, la Nasa lâche 90 canards jaunes en plastique dans un glacier du Groenland pour mesurer la vitesse du réchauffement climatique. Attendus quelques semaines plus tard dans la baie de Disco, les canards ne réapparaissent jamais. Où sont passés les canards ? Sont-ils prisonniers du glacier ? Sont-ils déjà sortis ?

Samedi 19 octobre - 20h30

>> RÉSERVER 

PÔLE NORD - cartographie 4

Conférence sur un espace d’accélération du monde (la banquise, les hommes, les désirs et la dorsale de Lomonossov)

Observer et analyser le Pôle Nord, c’est porter son regard à l’endroit où le devenir du globe est en train de se jouer en ce moment. C’est arpenter un territoire du futur. Ce qui sera révélé dans cette cartographie sera la vérité. Nue.

Brute. Violente. Affligeante et particulièrement effrayante. Et surtout désespérante dans son inéluctabilité. Mais elle peut être aussi annonciatrice de beaux lendemains. Et d’un

nouveau monde à habiter et à inventer.

Samedi 09 novembre - 20h30

>> RÉSERVER 

WOW ! - cartographie 5
Conférence sur une expérience scientifique pour mesurer la vitesse du réchauffement climatique dans l’Arctique

Les temps de l’espèce humaine sur Terre sont comptés. Anthropocène épuisant le globe, changement climatique irréversible, menace inévitable d’astéroïdes provoquant une extinction massive de la biodiversité, collision intergalactique, inversion du champ magnétique ou évolution du soleil, la terre ne sera un jour plus vivable.

L’humanité devra donc partir. Pour aller où ? Y a-t-il une vie possible ailleurs ? Les premiers signes extraterrestres reçus et la découverte récente de plusieurs exoplanètes en zone d’habitabilité nourrissent tous les espoirs. Il y a peut-être

une chance pour qu’on s’en sorte !

Mercredi 20 novembre - 20h

>> RÉSERVER