00000.00_21_10_12.Still001r-1.png

© Oscar Michal

THÉÂTRE 
Compagnie Jardins d'hiver
Avec le spectacle Dans une sorte de désert
Création hiver 2021-2022
En résidence du 1er au 20 novembre 2021
  • Escale à la médiathèque de Le Châtelet-en-Brie le mardi 16 novembre à 19h30
       Évènement gratuit et ouvert à tous - Réservation
  • Déambulations dans le Centre de Réadaptation le lundi 15 novembre
  • Sortie de résidence au Centre de réadaptation le jeudi 18 novembre à 19h30 au théâtre / Agora
      Évènement gratuit et ouvert à tous - Réservation

La création Dans une sorte de désert se fonde exclusivement sur les documents produits par, ou relatifs à, Georgette Leblanc, chanteuse lyrique, actrice, metteuse en scène et intellectuelle qui vécut de 1869 à 1941. Elle passa vingt années de sa vie avec Maurice Maeterlinck, le penseur du tragique quotidien et l'auteur des petits drames pour marionnettes et de Pelléas et Mélisande.

Au sein du couple qu’ils forment, Georgette Leblanc dit consentir aux plus grands sacrifices, notamment celui du renoncement à l’écriture. Dans ses souvenirs, elle passe par l’écriture pour témoigner d’une tragédie intime : l’étonnement dans la rupture amoureuse. Elle évoque ses premiers rôles avant la rencontre de son grand amour, puis l’avènement de sa carrière quand elle incarne les grandes héroïnes qu’il écrit pour elle, enfin les rôles nombreux qu’elle endosse pour lui.

 

Cette femme, qui se veut féministe, réalise qu’elle s’est pris au piège du rôle que la société assignait encore à la femme. 

Elle n’a plus parlé ni écrit depuis dix ans. Depuis l’étonnement radical : un être peut s’en aller pour toujours. Ce soir, elle déménage. Elle a emporté tous ses costumes de scène. Elle a choisi de se réfugier. Pour écrire, se rappeler, retourner aux mots. Revoir puis oublier celle qu’elle a été pendant vingt ans. Se réinventer dans la parole et continuer de vivre. Suspendue entre la mer et le ciel.

Comment faire face à ce qui nous dépasse ? Comment se réinventer ? Où et avec qui ? Mais aussi : quels corps avons-nous dans la mémoire de nous-mêmes ? Quels habits et quels visages de nous-mêmes cohabitent ? Ce sont là quelques questions auxquelles une revenante apportera des réponses ambiguës et incomplètes, sensorielles et intérieures.

- Quentin Rioual

LIENS

Site du metteur en scène

ÉQUIPE

Metteur en scène : Quentin Rioual

Interprète : Emmanuelle Péron

Créateur des costumes et des maquillages : Bastien Poncelet

Créateur sonore : Thomas Loupias

Dramaturge : Estelle Baudou

Régisseuse lumières : Lucille Vermeulen

Vidéaste de répétitions : Oscar Michal 

PRODUCTION

Avec le soutien en résidence et coproduction de Le Vaisseau - fabrique artistique au Centre de réadaptation de Coubert (un projet de Vertical Détour)

Avec le soutien de la Région Île-de-France (dispositif FoRTE)
Avec le soutien en résidence de La Fileuse - friche artistique de la Ville de Reims
Avec le soutien de Nanterre-Amandiers - Centre dramatique national

Sur la compagnie Jardins d'hiver

La compagnie Jardins d’hiver est créée en 2016 afin de professionnaliser les activités de création de Quentin Rioual dont les premières mises en scène ont porté sur des textes de Marguerite Duras, Gustav Schwab et Jon Fosse, dans une filiation avec les théâtralités visuelles et du silence, et en résonance avec les rêves des expérimentations symbolistes.
Jardins d’hiver est membre de Arviva — Arts vivants, arts durables.